Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

World-Trot-Consulting

by Fabrice Theil

Björn Goop : des airs de Federer

Björn Goop : des airs de Federer

“C’est certain que si je ne parlais pas le français, il m'aurait été difficile d'espérer faire carrière ici… Björn Goop reprend sa respiration : “Mon père le parlait un peu. Il a longtemps fréquenté la famille Peupion, Grosbois. Il m'a transmis son amour de la France… mais pas que cela, sa vista des courses. Mon père, oui c'est mon héros. Quand je l’ai dépassé cet été au nombre de victoires, j'ai ressenti des choses indescriptibles…. Le driver, lauréat du Critérium des 3 Ans, change de casaque. “Que voulez-vous que j'ajoute de plus. Vous avez envie que je vous dise que Face Time Bourbon est le meilleur cheval que je n'ai jamais mené. Je ne le dirais pas, surtout par respect, mais aussi par le fait que j'en ai mené des très forts, des phénomènes, notamment Timoko avec lequel j'ai remporté deux Elitloppet… Justement L'Elitloppet, cela nous a fait oublier votre aspect gendre idéal pour mettre au grand jour cette qualité inhérente aux plus grands sportifs : le côté tueur. On a surtout mis l'accent sur un heat qualificatif victorieux surdimensionné mais après la défaite cuisante de Bold Eagle dans la finale de l'Elitloppet 2017, Nivard aurait pu écrire dans sa case du vestiaire de Solvalla : “Goop m'a tuer…” “C'est certain, que les grandes épreuves te transcendent. Ce jour-là, dans la finale, on l'a sans doute mis K.O d'entrée de jeu. Ce fut un grand moment car après le premier succès de Timoko, personne n'aurait parié un euro qu'il réitère deux ans après. Le seul regret que j'ai avec lui, c'est l'International Trot à Yonkers où nous avons conclu au deuxième rang. Il ne méritait pas de perdre…” On insiste alors avec le nouveau champion de Sébastien Guarato : “C'est gratifiant pour moi d'être appelé par l'un des numéros 1 des entraîneurs en France. Je ne suis pas venu dans votre pays en conquérant même si j'ai depuis plus d'un an un agent. j'avais fait le tour de la question en Suède, remportant plusieurs Casque d'Or, l'équivalent de votre Sulky d'Or, une douzaine, beaucoup moins d'ailleurs que Jean-Michel Bazire. Cela me demandait des sacrifices tout en accentuant le stress et la fatigue. La France est devenue presque une nécessité pour moi, un nouveau challenge, la fin d'une certaine routine. Et comme j'ai tout de suite ressenti aucune animosité de la part des professionnels français, la motivation de réussir s'est amplifiée

Gaulliste...

Un exemple à méditer en matière d'intégration : “Quand tu arrives dans un pays qui n'est pas le tient. Première chose : tu te dois de respecter absolument ses règles. C'est la raison pour laquelle vous ne me verrez pas discuter une décision des commissaires. S'il vous plaît ne venez jamais sur ce terrain avec moi. Secondo : tu parles la langue des gens qui t'accueillent… Björn Goop, sans hausser le ton, se veut ferme, loin parfois du personnage de l'ange que certaines personnes mettent en exergue. Il vous fait comprendre aussi qu'il n'a pas à se justifier sur le faux départ du dernier Elitloppet avec Dreammoko, des reprises de départ dans l'avant- dernier Prix d'Amérique de Readly Express, encore moi de sa venue au sulky du champion de Timo Nurmos en lieu et place de Jorma Kontio.

L'âme d'un killer

Björn Goop ne rassemblerait-il à Roger Federer ! Probablement. Comme lui,  le garçon au sourire dentifrice masque son côté méchant, cette force de l'être indispensable à la pratique de la haute compétition, où le moindre état d'âme te rend destructible. La nuit est tombée sur Vincennes. Le Prix d'Amérique est proche et monopolise la parole. Björn Goop écoute d'une oreille et tente de se faire oublier. Le garçon s'en va. On l'avait presque oublié mais il est rattrapé…  Pensez-vous être élu sportif de l'année en Suède le 18 janvier.  “Le Jerringspriste aucune personne des courses ne l'a gagné.  Nous sommes encore huit en compétition. Le gagner, ce serait d'abord une récompense pour l'ensemble de la profession suédoise. Un éclairage formidable. Chez nous, le trot est considéré comme une discipline sportive, pas en France. " Incompréhensible…

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article